Atelier-Dessin de nu-Peinture-Gravure-Sculpture-Photographie

Atelier-Dessin de nu-Peinture-Gravure-Sculpture-Photographie

Eléments pour l'exposition 2014 "VOILER-DEVOILER"

Le thème de notre exposition 2014 à la chapelle Saint Louis à Poitiers  s'intitule

"VOILER-DEVOILER"

Vous trouverez un extrait du document de Jérome Diacre durant la formation qu'il a animé le 16 Janvier 2014 auprès des membres de l'association

Voiler et dévoiler Le visible et l’invisible

 

De l’obligation à voir à liberté de juger
Marie-Josée Mondzain : les politiques de la visibilité (Image, icône, économie)
Laisser dans l’ombre et placer en pleine lumière est un choix politique ; politique des images. Force et violence des images : capacité de voir et incapacité à juger.
Entre voilement et dévoilement, visible et invisible, c’est l’administration d’un territoire et une autorité qui se s’affirme.

La dentellière Vermeer
Daniel Arras, Le détail, pour une histoire rapprochée de la peinture, 1996

 

 

DSCN29508.jpg

 

Vermeer, La dentellière, 1669 (24.5x21cm)

 

« [...] Comme souvent chez lui, le point de vue est légèrement oblique et, le modèle n’étant pas de face, sa main droite cache le point de son travail alors même que l’attention y est extrêmement concentrée. Une légère contre-plongée renforce cette impossibilité de voir. [...] Il n’est cependant pas question de supposer que nous verrions comme une dentellière car non seulement nous ne voyons pas ce qu’elle regarde mais, tels qu’ils ont été placés par le peintre, pour nous visibles, invisibles pour elle ces fils blancs et rouges sont exclusivement adressés à notre regard. [...] »

Daniel Arasse, Le détail, Paris, Flammarion, 1996

Vermeer, La dentellière, détail

DSCN29519.jpg

 

 

 

 

 

 

Exemple : Playtime de Jacques Tati
Les appartements modernes http://www.youtube.com/watch?v=lv9pdyuYWlw

 

 

 

apartments-725281.jpg

 

Les deux appartements modernes sont contigus. Les téléviseurs étant placés sur le mur commun, les regards se dirigent les uns vers les autres sans se voir. Cependant les attitudes évoquent une véritable observation.

 La question du témoin
Celui qui croit sans avoir vu (le martyr)
Celui qui voit sans y être invité : Mickael Fried, La place du spectateur et l’anti-théâtralité en peinture

2) Voiler pour cacher / dévoiler pour s’horrifier

Du refus de voir à la découverte insoutenable Voilement et croyance / dévoilement et savoir
a- L’incrédulité : voir et toucher dans le dévoilement

 

DSCN295611.jpg

 

 

 

Le Caravage, L’incrédulité de Thomas, 1603 (107x146cm)

DSCN295812.jpg

Détail

Colophon typographique 

index-finger-1799414.jpg

« Dis-je que Freud fait ce pas de plus qui nous désigne assez la légitimité de notre association quand il nous dit d’intégrer, au texte du rêve, par exemple, ce que j’appellerai « le colophon » ? Quand il est mis en marge du texte du rêve, le colophon (le colophon, dans un vieux texte, c’est cette petite main indicative ; on l’imprime, on l’imprimait du temps où l’on avait encore une typographie), eh bien, il dit, tenez-en compte, le colophon du doute fait partie du texte, nous indique par ce petit signe d’une façon renforcée »

(Séance du 5 février 1964).

b- Apprivoiser la présence et l’absence de ce qui se dérobe et revient

Le « For-Da » de Freud
L’enfant joue avec l’apparition (Da – ici, présent, proche) et la disparition de l’objet (For – loin, là-bas, absent).
En s’habituant à ce mouvement de présence / absence, apparition/dissimulation, visibilité/invisibilité et parvient à vaincre l’angoisse de l’abandon et de l’isolement.

c- Dévoiler pour se faire peur

Du savoir à l’ignorance, du doute à l’interprétation, du rêve au cauchemar Derrière le rideau et sous le voile

De Dorian Gray d’Oscar Wild à Elephant Man de David Lynch 


2

3) Voiler pour éprouver / dévoiler pour s’aventurer

  1. a-  Dès l’enfance, le conte de fée : montrer l’invisible (la vie pulsionnelle) et dévoiler l’importance de l’ordre (la construction du désir)
    Les conflits intérieurs qui se dévoilent et l’expérience de l’autre masqué (La belle et la bête) comme révélation d’un pouvoir en soi ignoré...

  2. b-  Respecter et braver l’interdit : Noé et ses fils / Lot et ses filles

Lorsque l’eau se retira, Noé et ses fils sortirent de l’Arche. La première idée de Noé fut de planter une vigne. Ayant bu du vin, enivré, il s’endormi sous sa tente, il rêva, il se dénuda en rêvant. Deux de ses fils entrèrent à reculons pour couvrir les parties honteuses

 

DSCN296519.jpg

 

L’ivresse de Noé, Bellini, 1510 (30x23cm)

 

 

 

 

 

c- L’aventure du dévoilement : l’errance et la découverte
Blow-up de Michelangelo Antonioni : percer le mystère est une affaire avec soi-même et les limites de sa propre perception. L’image ne peut pas tout dire, elle convoque des choix et des responsabilités.

 

Témoin sans le savoir d’un meurtre pendant qu’il photographiait une femme dans un parc, David découvre qu’il a enregistré la scène du crime avec son appareil photographique. Il cherche en vain à retrouver les détails en grossissant l’image... Celle-ci lui résiste en devenant de plus en plus abstraite.

DSCN297627.jpg

 

http://www.youtube.com/watch?v=Q62gRiUrylw

DSCN298132.jpg
Images de Blow up de Michelangelo Antonioni


Le frère d’Abraham, Loth, fut averti que Dieu détruirait Sodome et Gomorrhe. Il s’enfuit avec sa femme et ses filles. La première, regrettant déjà sa vie dans la ville se retourna et fut transformée en statue de sel. Loth et ses filles se réfugièrent dans une caverne loin dans la montagne. La fille aînée dit à sa sœur cadette : «viens, enivrons avec du vin notre père, dormons avec lui et prenons sa semence ». Dans son poème, Les filles de Loth, A de Musset termine par ce ver: «Loth, en se réveillant n'avait rien vu, ni su ».

Unknown.jpg

 

Loth et ses filles, Van der Werff, 1711 (45x35cm) 

 

°°° 

 

 

 

 

 



07/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres